jeudi 29 décembre 2016

Second Kabuki

  Jadis, la danseuse poussa le monstre à sortir du livre. Mais la danseuse savait ensorceler les esprits et le monstre retourna dans sa couverture. Seulement, les pages jaunies laissèrent passer, lentement, la vitalité du monstre assagi qui attendait un nouveau cycle et ses nouveaux pas.   

Tentative de description neutre, non interprétée. La peinture sur carton montre le visage pâle d'une femme, fine, en plongé. Elle est légèrement maquillée comme pour un kabuki ; le haut visible de son vêtement peut faire penser à un vêtement japonais. Ses cheveux noir sont tirés sur les côtés en couettes coloré de rouge mais une frange masque son font. Ses yeux font penser à ceux d'un chat.

dimanche 27 mars 2016

D'acier ou de bois.

Un bref regard métallique l'a figé en son cœur pour quelques cycles... Pour l'éternité, qui sait ?



Steel or wood.
A brief metallic look has frozen him into her heart for a few cycles ... For eternity, who knows?

Peinture sur bois, métal et corail - 34,8 cm x 79 cm 
Painting on wood, metal and coral - 13,7 inches x 31,1 inches