lundi 23 juillet 2007

Buzkashi

L’espace de quelques instants emmené en terres afghanes. A se croire dans une nouvelle de Kipling.

8 commentaires:

Hubert de Lartigue a dit…

Où es-tu Bertrand? Ici, mais encore?

Anonymous a dit…

c pas kipling c kessel : les cavaliers
tu les as pourtant chez toi...

Déserts a dit…

Hubert > C'est-à-dire, que m’sieur Lartigue... J’vous jure ! Je ne bouge jamais très loin !
Septembre ! On est bon pour septembre !

L’anonyme > Désolé, monsieur le préfet des bonnes lectures… Nous étions sur les traces de Josiah Harlan :-]

Anonymous a dit…

c encore du blitz dans une province sovito texane ton histoire

Déserts a dit…

The Man Who Would Be King ? C’est un peu court, mais de là à dire que c’est du blitz… Tss, tss :-]

VinZ6EKO a dit…

ben voyons, à versaille tu rêves d'exotisme?!

Lau/Zegatt a dit…

Très sympa celui-ci !
Au fait, j'ai enfin lu Meyrink en entier. Sacrément fort et lugubre ce salop. Bonne continuation !

Déserts a dit…

VinZ > Je suis malheureusement revenu à mon exotisme :]

Lau/Zegatt > Merci, je l’aime bien celui là. Presque autant que la causerie d’origine.
Septembre arrive si vite…

Quant à Meyrink, nous en discuteront bientôt j’espère !