jeudi 15 mai 2008

Sona-Sartre



Représentation de la jeune E. broyée et recrachée par la forge infernale de mes névroses.
Chimérisé avec JP. Sartre qui passait par-là.

Peinture acrylique sur toile – 46 x 61 cm

6 commentaires:

manu-xyz a dit…

J'adore la forge infernale de tes névroses =^.^= Cette toile a quelque chose de différent par rapport aux autres, moins torturée, plus douce. Me trompe-je ?

Gaëtan Henrioux a dit…

Je ne suis pas d'accord avec le commentaire du dessus, elle est plus subtil mais tout aussi torturée que d'habitude! En tout cas ça me séduit !

Kaju a dit…

quelle main magnifique !

Déserts a dit…

Merci les amis. Et en effet, je ne pense pas être devenu moins sinueux ces derniers temps.

Kaju > bah, super merci :-P

Anonymous a dit…

yeah, vraiment fort, j adore!

(VinZ)

Déserts a dit…

Merci, Vinz ! Tu es à moitié anonyme ? Ah !