mardi 27 mai 2008

Dissymélode

Dissymélode

Peinture acrylique sur toile – 33 x 41 cm

On souligne, parfois agacée, mon inclinaison au transfert massif et ultra rapide. C’est parfois très drôle. A la longue ?..
Avec les portraits, les personnalités, les faits se mélangent. Endomorphismes palmaires et faciaux.
Quelle est l’histoire ?

9 commentaires:

manu-xyz a dit…

Beaucoup de force dans tes toiles, beaucoup d'intensité dans le regard. Je sais que j'ai tendance à me répéter et à ne pas être original dans mes commentaires. La faute en est à mon incompétence à exprimer ce que je ressens devant des oeuvres que j'aime. En revanche, je suis très doué pour dire ce que je n'aime pas.

Calamity a dit…

Oooh, il est superbe celui-là, intense, vraiment !

Lau/Zegatt a dit…

Très intrigant ce dernier. Il a beau être relativement équilibré, l'oeil n'est pas insensible à la figure qui se dessine...
Couleurs intéressantes aussi.
Drôlement bien menée comme peinture.

liliaimelenougat a dit…

Son regard nous scotch, c'est impréssionnant...

Déserts a dit…

manu-xyz > Tu n’imagine pas à quel point il est difficile de répondre à ça. Donc… Voilà ! Merci :]

Calamity > Et c’est même pas un nu !

Lau/Zegatt > « Il a beau être relativement équilibré, l’œil n'est pas insensible à la figure qui se dessine...» J’ai beau tourner ça dans tous les sens…

liliaimelenougat > Bienvenue et merci !

Lau/Zegatt a dit…

Mouahah !
Dis tout de suite que tu n'as pas compris ce que je veux dire. Tes écrits sont encore plus obscurs, alors entre ténèbres, si on ne peut même plus noircir du blanc sans se comprendre :P

Déserts a dit…

Oui, mais moi je suis le patron du bar !

Lau/Zegatt a dit…

Ah, c'est ainsi ?
Mais jusqu'à présent, quand le client annonce que c'est sa tournée, le tavernier n'est pas là pour râler - jusqu'à preuve du contraire -, n'est-ce pas ?

Anonymous a dit…

il est pour quand le prochain

signé l'Anonyme