vendredi 2 mai 2008

Vous avez dit Rock Progressif ? Nan !



Immortaliser ses potes, c’est se figer aussi soit même, bichonner son espace nostalgie.
Immortaliser des potes qu’on n'a pas vus depuis longtemps, c’est également se filer un coup de marbre ! Ah !

- Peinture Acrylique sur papier 29,7 × 42 cm. Vous pouvez cliquer.

7 commentaires:

kaju a dit…

peindre des vieux amis "qu'on n'a pas vus depuis longtemps", c'est plus reconnaître qu'on est plus celui qu'on a été, qu'eux non plus, qu'on est qu'une trace. (je pourrais signer ça du pseudonyme 'cliché', je suis sûr que tu me reconnaitrais quand même.)

les fonds de tes peintures s'éclaircissent, ton boulot gagne en subtilité, comme tes regards.
hélas, certains éléments, la chemise ici, me semblent trop brutaux. ça peut être bien remarque, mais je retoucherais sa manche droite, la peinture est plus "sale" que "jetée/spontanée".

Déserts a dit…

Alors déjà, reconnaître qu’on dit des clichés une marque d’honnêteté assez rare.
Mais même si je suis d’accord avec toi, je suis tenté d’insinuer une petite subtilité dans ton propos.
Il est des gens qui nous rappellent non pas que nous ne sommes que des traces mais qu’il reste des traces de ce nous du passé. Lorsque de nombreuses années se sont écoulées et qu’il est possible de renouer un dialogue comme si nous nous étions quitté la veille, c’est à la fois étrange et jouissif. Quand bien même un décalage s’est installé, il est vrai, des repères solides sont toujours là. Cela n’existe qu’avec peu de personnes. Je crois que c’est ça les amis.


Revenons à la peinture. L’ami a un regard profond, ça aide ! Mais il a aussi de belles chemises… Et j’ai salopé sa chemise… Ah, ah !

VinZ6EKO a dit…

J'ai appris d'un artiste que l'on ne peut juger un tableau à part sans voir tout ce qui a derrière et que celui qui achète une œuvre achète surtout toute la démarche qui a amené l'artiste à la peindre!

Une ode à l'amitié, bravo l'artiste

ce jaune et ce mauve me font penser à la provence mais ce rose la haut, à mon gout est de trop

Lau/Zegatt a dit…

Eh bien M. Déserts, que devenez-vous ? Pas de nouvelles toiles à nous présenter ?

En tout cas, cette dernière, malgré en effet des problèmes avec la chemise, a une gueule assez efficace. Le monsieur a aussi un petit air de Camus...

Déserts a dit…

Des problèmes… Tout de suite les grands mots :]

Lazy a dit…

J'aime beaucoup le regard, profond. On se demande à quoi pense cet homme. Il a l'air ailleurs, loin... Le jaune colle bien à l'image.

Déserts a dit…

C'est ce que je n'arrête pas de me dire, qu'il est un peu loin.